Maladie carotidienne et cérébrovasculaire chez les patients symptomatiques atteints de diabète de type 2: évaluation de la prévalence et de la morphologie de la plaque par tomodensitométrie-angiographie à double source

Diabète cardiovasculaire
Maladie carotidienne et cérébrovasculaire chez les patients symptomatiques atteints de diabète de type 2: évaluation de la prévalence et de la morphologie de la plaque par tomodensitométrie-angiographie à double source

Ci He 0 2
Zhi-gang Yang 0 1
Zhi-gang Chu 0
Zhi-hui Dong 0
Heng Shao 0
Wen Deng 0
Jing Chen 0
Li-qing Peng 0
Si-shi Tang 0
Jia-he Xiao 0
0 Département de radiologie, Hôpital de Chine occidentale, Université du Sichuan, Chengdu, Sichuan 610041, RP Chine
1 State Key Laboratory of Biotherapy, West China Hospital, Sichuan University, Chengdu, Sichuan 610041, PR Chine
2 Département de radiologie, PLA Chengdu Military Area Command General Hospital, Chengdu, Sichuan 610083, PR Chine

Contexte: La morphologie de la plaque est directement corrélée au risque d'embolie, et la nouvelle angiographie par tomodensitométrie à double source (DSCTA) peut aider à détecter la plaque avec plus de précision. Le but de notre étude était d'évaluer la prévalence et la morphologie des plaques athérosclérotiques carotidiennes et cérébrovasculaires chez les patients atteints de diabète sucré de type 2 symptomatique (DM) dans le DSCTA. Méthodes: De juillet 2009 à août 2010, le DSCTA a été réalisé de manière prospective chez 125 patients consécutifs atteints de diabète de type 2 symptomatique. Nous avons analysé la plaque rétrospective, la distribution et la nature étendue et obstructive ont été déterminées pour chaque segment pour tous les patients. Résultats: Des plaques athéroscléreuses ont été détectées chez 114 (91,2%) patients. On a observé relativement plus de plaques non calcifiées (45%) et calcifiées (39%) et moins de plaques mixtes (16%) (p <0,001). Des plaques non calcifiées ont été retrouvées principalement dans les artères intracrâniennes (81,8%), des plaques mixtes dans les artères intracrâniennes (25,2%) et l'artère carotide interne intracrânienne (ICA) (56,1%). Des plaques calcifiées ont été retrouvées principalement dans les ICA intracrâniennes (65,9%) et les artères extracrâniennes (28,2%) (pour toutes, p <0,001). Un allongement de la plaque du 1er au 5e segment a été observé chez 67 (58,8%) patients et du 6e au 10e segment chez 35 (30,7%) patients. Le site le plus courant pour toutes les plaques détectées était le segment caverneux. Dans le cas de la sténose, elle était significativement plus non obstructive que la sténose obstructive (91% vs 9%, s < 0.001). Conclusion: DSCTA detected a high prevalence of plaques in patients with symptomatic type 2 DM. A relatively high proportion of plaques were noncalcified, as well as with nonobstructive stenosis. The distribution of plaques was extensive, with the cavernous portion of ICA being the most common site. - Background The number of people with diabetes mellitus (DM) in 2010 is estimated to be 285 million, which was approximately 7% of the adult world population (1). Macrovascular disease, characterized by atherosclerotic changes in large blood vessels, is the major cause of morbidity and mortality (80%) in type 2 DM (2); its major clinical effects are seen in the coronary arteries (angina, myocardial infarction), lower extremities (gangrene), and carotid arteries (stroke). The overall relative risk of stroke is 1.53 times greater in patients with DM (3). Recurrent stroke is also twice as frequent in patients with DM (4). More importantly, short- and long-term mortalities after stroke are significantly greater in patients with DM (5). This underscores the need to develop practical approaches for detecting cerebrovascular disease (CeVD) at an early stage before clinical complications occur. Although digital subtraction angiography (DSA) is the gold standard for assessing degree of stenosis (6), it cannot precisely predict plaque composition. Furthermore, DSA is an expensive technique and requires direct arterial catheterization, which makes it unacceptable for some patients (7). Therefore, other noninvasive modalities such as MR imaging (MRI), computed tomography (CT), and duplex ultrasound are more frequently applied, wherein each offers some potential for plaque analysis. To our knowledge, the characteristics of carotid and cerebrovascular plaques detected by the recently developed dual-source CT angiography (DSCTA) in patients with symptomatic type 2 DM have not been discussed systematically. The purpose of this study was to evaluate the prevalence and morphology of carotid and cerebrovascular atherosclerotic plaques by DSCTA in a large cohort of patients with symptomatic type 2 DM. Methods Study patients Within a 14-month period from July 2009 to August 2010, we retrospectively analyzed 125 consecutive patients with symptomatic type 2 DM who were clinically suspected with stenosis of the carotid and intracranial arteries. Inclusion criteria were patients with type 2 DM having neurologic symptoms. Symptoms were classified as follows: (1) transient symptoms, i.e., transient ischemic attack or amaurosis fugax and (2) prior stroke, i.e., any ischemic event with neurologic symptoms. Exclusion criteria were as follows: history of allergy to iodine-containing contrast medium, renal insufficiency (creatinine, ≥120 μmol/L), pregnancy, and lack of laboratory or clinical data. All patients underwent DSCTA of the carotid and cerebrovascular arteries. The following baseline demographics, laboratory findings, and medical history were obtained: age, gender, serum cholesterol level, serum HbA1c level, history of DM, hypertension, daily smoking, and cerebral infarction (CI). DM was diagnosed based on a random plasma glucose level ≥11.1 mmol/L or a fasting plasma glucose level ≥7.0 mmol/L. Hypertension was defined as treatment with antihypertensive agents at the time of admission, systolic blood pressure ≥140 mm Hg, or diastolic blood pressure ≥90 mm Hg. Subjects were classified as smoking if they smoked at least a cigarette per day in the year before the study. CI, including lacunar infarct and territorial infarct, was confirmed by CT or MRI. CT protocols All examinations were performed with a DSCTA scanner (SOMATOM Definition, Siemens Medical Solutions, Forchheim, Germany) using a standardized enhanced carotid and cerebrovascular artery imaging protocol. The scanning parameters in the dual-source mode were as follows: 330-ms gantry rotation time, tube A (140 kV, 55 mAs) and tube B (80 kV, 230 mAs) with a collimation of 2 × 64 × 0.6 mm and pitch 0.65. The delay before CT acquisition after injection was determined using bolus tracking software, and a circular region of interest (ROI) for attenuation measurement was placed in the right common carotid artery (CCA). As soon as the signal intensity in ROI reached a threshold of 100 HU, data acquisition was started. A nonionic contrast medium (80-100 mL; iopamidol, 370 mg iodine/mL; Bracco Sine Pharmaceutical Corp. Ltd., Shanghai, China) was administered immediately followed by 40 mL of saline chaser solution was administered through an 18-gauge intravenous antecubital catheter at a flow rate of 6 mL/s with a dual-head power injector (Stellant; Medrad, Indianola, PA, USA). CT data was acquired in a caudocranial direction from the aortic arch to the mid-skull. Image reconstruction was performed at another 3 D image analysis workstation (Syngo-Imaging, Siemens, Medical Solution System, Forchheim, Germany) with the following parameters: a soft convolution kernel, slice thickness of 0.75 mm, and increment of 0.4 mm. The DSCTA reader was permitted to utilize any or all available postprocessing image reconstruction algorithms, including maximal intensity projection, multiplanar reformat, curved planar reformat, or volume rendered technique and dual energy direct bone removal CTA (DE-BR-CTA). Imaging analysis All images were evaluated by 2 experienced observers unaware of the clinical history of the patients. In case of disagreement, a joint reading was performed and a consensus decision was reached. In order to improve reproducibility of the results, the analysis was performed on a segmental basis. According to the criteria of North American Symptomatic Carotid Endarterectomy Trial (NASCET) (8), carotid and cerebrovascular vessels were divided into 40 segments including CCA, carotid bifurcation (CB), external carotid arteries, internal carotid arteries (ICA) (C1-C7), extracranial vertebral artery (eVA), intracranial vertebral artery (iVA), basilar artery (BA), anterior cerebral artery (A1, A2), middle cerebral artery (M1, M2), posterior cerebral artery (P1, P2), anterior communicating artery (ACoA), and posterior communicating artery (PCoA). These segments were also divided into 3 categories, including extracranial arteries (CCA, CB, CA, C1, and eVA), intracranial ICA (C2-C7), and intracranial arteries (iVA, BA, A1, A2, M1, M2, P1, P2, ACoA, and PCoA). Only segments with a diameter >1,5 mm (som
mesurée sur DSCTA) a été incluse. Trois types de plaques
(Figures 1 et 2) ont été déterminées en utilisant les
Figure 1 Images CTA d'un homme de 51 ans et de 13 ans
Diabète. A, une sténose ≥ 70% de l'artère carotide commune gauche
le segment proximal est causé par une plaque non calcifiée (flèche pleine)
comme indiqué dans le Curved Plan Reform (CPR). B,
la reconstruction volumétrique (VRT) montre un aperçu des artères et
sténose (pilule solide).

Figure 2 Plaque diffuse et sténoses chez une femme de 62 ans
avec 15 ans de diabète. A, CPR montre des plaques dures diffuses à droite
artère carotide normale (flèche pleine) et plaques mixtes à droite
segment proximal de l'artère carotide interne (flèche ouverte), et les deux
conduit à 25% de sténoses. B, projection d'intensité maximale (MIP)
reflète un aperçu des plaques diffuses et des sténoses.
classification proposée par Ballotta et al. (9): (1) non calculé
des plaques, c'est-à-dire des plaques de densité <50 HU; (2) calcifié
plaques, c'est-à-dire des plaques avec une atténuation moyenne de 130 HU ou
plus gros; et (3) des plaques mixtes, c'est-à-dire des plaques avec un agent
atténuation de 50 à 129 HU. Le degré de sténose a été évalué
selon les critères NASCET (8), et toutes les poudres et
la sténose artérielle cérébrovasculaire a été notée de 0 à 4
selon l'échelle suivante: 0%, 1% -29%, 30% -69%,
70% -99% et 100%. La plaque a été classée comme obstructive
ou non obstructif basé sur un seuil luminal de 70%
constriction. Chaque navire a été analysé sur au moins deux images
plan, 1 parallèle et 1 perpendiculaire au cours de
navire. Le diamètre du navire a été mesuré perpendiculairement à
le cap du navire. Pour chaque patient, le nombre de patients
segments, le type de plaque et le degré de sténose étaient
déterminé et enregistré.

analyses statistiques
Les variables continues ont été exprimées sous forme de moyenne ±
écart-type. Des variables catégorielles ont été présentées
en pourcentage. Comparaison entre différents types
plaque, le degré de sténose et l'emplacement de la plaque étaient
effectué par le test du chi carré non paramétrique. Toutes les personnes
des analyses statistiques ont été effectuées à l'aide de SPSS version 16.0
(SPSS Inc., Chicago, IL). Une valeur p <0,05 var
considéré comme statistiquement significatif.

Résultats
Caractéristiques des patients
DSCTA carotidien et cérébrovasculaire ont été réalisés
125 patients atteints de diabète de type 2 symptomatique. Au total
4723 segments artériels ont été inclus dans cette analyse,
tandis que 277 segments vasculaires n'ont pas été évalués en raison de
de défaut ou de diamètre <1,5 mm. Ligne de base
les caractéristiques des 125 patients analysés sont
résumé dans le tableau 1.

Prévalence, composition et distribution de la plaque
DSCTA a révélé 11 (8,8%) patients sans CeVD et
114 (91,2%) patients atteints de CeVD. Un total de 658
segments avec plaque ont été identifiés, dont 296 (45%)
n'était pas calcifié, 107 (16%) étaient mixtes et 255 (39%)
a été calcifiée (p <0,001). En ce qui concerne la distribution de la plaque,
les plaques non calcifiées étaient principalement localisées
artères intracrâniennes (81,8%), plaques mixtes dans le
artères (25,2%) et ICA intracrânienne (56,1%), et
plaques calcifiées en ICA intracrânienne (65,9%) et
artères extracrâniennes (28,2%) (pour tous, p < 0.001; Table 2). The distribution of plaques was extensive; 67 (58.8%) had 1st-5th diseased segments, and 35 (30.7%) 6th-10th diseased segments. The most common site of all detected plaques in the patients was the cavernous portion of ICA (131/658, 19.9%) followed by C5 (70/658, 10.6%) and CB (68/658, 10.3%). Table 1 Characteristics of our study population Results are given as mean ±standard deviation (range) or n (percentage). Normal range (Triglyceride: 0.29-1.83 mmol/L; Cholesterol: 2.8-5.7 mmol/L; HDL-C: >0,9 mmol / l; LDL-C: <4,0 mmol / L; HbA1c: 4,5% -6,1%). CI =
infarctus cérébrovasculaire; HDL-C = cholestérol à lipoprotéines de haute densité;
LDLC: cholestérol à lipoprotéines de basse densité.

Sténose artérielle
Des segments avec plaque, légère, modérée, sévère
une sténose et une occlusion ont été observées dans 443 (67%), 155
(24% respectivement), 51 (8%) et 9 (1%) segments (p <
0,001). Dans l'ensemble, 598 (91%) ont montré une non-obstruction
CeVD et 60 (9%) ont montré un CeVD obstructif (p <0,001).
Il y avait différents degrés de sténose dans différents
plaques. Les plaques non calcifiées ont donné 233 (78,7%) légers, 52
(17,6%) modérée, 10 (3,4%) sévère et 1 (0,3%)
occlusion. Les plaques mixtes ont conduit à 69 (64,5%) légers, 29 (27,1%)
occlusions modérées, 7 (6,5%) graves et 2 (1,9%).
Les plaques calcifiées ont donné 141 (55,3%) légers, 75 (29,4%)
Les résultats sont exprimés en n (pourcentage).

ICA = artère carotide interne.
occlusions modérées, 33 (12,9%) sévères et 6 (2,4%)
(Tableau 2). C'était une tendance comme la plaque non calcifiée
a entraîné une incidence plus élevée de lumière non obstructive
rétrécissement tandis que la plaque calcifiée a entraîné une
survenue d'un rétrécissement obstructif de la lumière. Total pour
plaques non calcifiées, mixtes et calcifiées, 96,3%, 91,6% et
84,7% étaient non obstructifs (p <0,001), respectivement.
Discussion
Le diabète de type 2 est une maladie à la fois métabolique et vasculaire
composants (10). Les patients atteints de DM doivent toujours
vérifier les facteurs de risque et reconnaître les signes et
symptômes de complications potentiellement mortelles dès
possible. La morphologie de la plaque est directement corrélée avec
risque d'embolie et d'occlusion (11), et ainsi détecter
La plaque dentaire à un stade précoce est d'une grande importance clinique. Comme
modalité non invasive, angiographie TDM multidétecteurs
(MDCTA) offre un certain potentiel pour l'analyse des plaques
(12,13). DSCTA offre de nombreux avantages par rapport
MDCTA conventionnel. Premièrement, DSCTA peut distinguer les matériaux
en analysant leurs différences d'atténuation (14). Comme
résultat, les os et la plaque calcifiée peuvent être éliminés
récipients avec contraste iodé. Deuxièmement, la réduction de
la dose de rayonnement est une caractéristique importante du DSCTA.
Zhang et coll. (15) ont rapporté que par rapport à
CTA de soustraction osseuse conventionnelle, DE-BR-CTA a montré un
60% de réduction de la dose de rayonnement pour le CTA avec deux sources,
éviter d'autres tomodensitométries préliminaires non améliorées
acquisition. Troisièmement, DSCTA a une numérisation plus rapide
et une résolution spatiale plus élevée, de sorte que l'acquisition DSCT peut être réalisée
avec un minimum de sujet à la détection de mouvement du patient et
meilleure visualisation des plaques mixtes et non calculées dans
petits vaisseaux (14,16). En outre, DSCTA a avancé
méthodes de finition, particulièrement conviviales
algorithmes boneremoval pour la visualisation directe des complexes
système vasculaire et imagerie de type DSA de haute qualité (16).

Dans notre étude, les troubles métaboliques chez les patients
DM symptomatique incluait une hypertension prédominante,
métabolismes anormaux du glucose et dyslipidémie. UNE
une incidence élevée et une large distribution de plaques
identifiés dans cette étude. La lourde charge de plaque
chez les patients atteints de DM était probablement parce qu'il était
plusieurs facteurs de risque cérébrovasculaire résultant de
troubles métaboliques décrits comme la cause de
athérosclérose carotidienne et cérébrovasculaire
artères (17,18). Directives pour le traitement spécifique
les conditions relatives aux troubles métaboliques sont
développé (19) et devrait être promu par le service de santé
enseignants et prestataires.

Quant à la composition des plaques athéroscléreuses
chez les patients atteints de diabète de type 2, nous avons constaté qu'il était
plaques relativement plus non calcifiées et calcifiées et
plaques mixtes plus petites, ce qui était cohérent avec les
études (1,20). Ces observations peuvent suggérer une autre
développement rapide de l'athérosclérose en présence de
DM, avec une progression plus rapide des lésions non calcifiées vers
lésions complètement calcifiées (20). Une progression plus rapide de
L'athérosclérose a également été suggérée plus tôt
la base de la fréquence des événements chez les patients atteints de DM subissant
imagerie de la perfusion nucléaire (21). Intéressant, un récent
étude avec MDCT a montré qu'un
la proportion de plaque mixte a été trouvée chez les diabétiques que chez
non diabétiques (22). Cependant, le nombre d'études
les sujets étaient petits et ils étaient tous asymptomatiques pendant
symptômes cardiaques. Il n'y a pas d'explication claire à cela
différence. Malgré de nombreuses controverses, non calcifié
Les plaques ont également été suggérées comme potentiellement vulnérables
déclencher une rupture de plaque ou une embolie (23). C'est important
évaluer le potentiel CeVD et prendre les mesures correctives
plaques dans le temps.

Cette étude a montré que les patients avec
le diabète de type 2 symptomatique a montré une
prévalence des lésions non obstructives (91%), affirmative
les résultats des études précédentes (1,24,25). Utilise 64 disques
MDCT, Scholte et al. (1) ont montré que la plaque coronaire
des patients atteints de diabète de type 2 était primaire
non obstructif (82%). Saely et coll. a signalé une situation similaire
entre DM et plaques non obstructives de
angiographie coronarienne (24). Il a été suggéré que la plaque
Les fractures peuvent survenir fréquemment dans les plaques non obstructives
(24). Cette découverte est d'importance clinique car ces
La plaque peut être vulnérable à la casse et peut être liée
à une morbidité et une mortalité élevées chez les patients atteints de diabète.

Comme le montre cette étude, les plaques non calcifiées
était principalement situé dans les artères intracrâniennes, mixtes
plaque dans les artères intracrâniennes et ICA intracrânienne
et plaques calcifiées dans ICA intracrânienne et
artères extracrâniennes. Une distribution similaire de calcifié
plaque est montré dans une autre étude utilisant 16 tranches
MDCT (26). Dans notre étude, une incidence plus élevée de
la plaque non calcifiée détectée dans les vaisseaux intracrâniens pourrait être
attribué à une meilleure visualisation des plaques non calculées
dans de petits navires de la DSCTA. De plus, nous en avons trouvé un
incidence relativement élevée de plaque mixte dans les vaisseaux
situé à côté du crâne, en raison de la grande
résolution du DSCTA avec retrait osseux convivial
algorithmes qui fournissent une visualisation directe de
système vasculaire complexe (16).

Dans notre étude, c'était l'endroit le plus fréquent pour les plaques
la partie caverneuse de l'ICA. Wojak et coll. (27)
a confirmé cela et a rapporté que l'athérosclérose intracrânienne
sténose se produisait généralement dans la cavité caverneuse pétreuse
segments de siphon par ICA. De plus, Masuoka et al.
(28) ont étudié la cause du développement de
plaque athéromateuse autour de la partie creuse de l'ICA en utilisant
sections en série de 3 mm avec 32 segments ICA intracrâniens
récupéré à partir de 50 cadavres, et a constaté que l'extérieur
le stratifié élastique a disparu dans la partie creuse de
POUR ENVIRON; un épaississement intimal de l'ACI apparaissait souvent
le segment horizontal de la partie caverneuse de l'ICA,
qui était le site de sténose le plus fréquent. Changer
l'élasticité de la paroi artérielle dans la partie caverneuse
a été suggéré comme étant un facteur important dans le processus
de l'athérosclérose dans l'ACI intracrânienne.

Souligne l'importance de notre étude, sa prévalence
et la morphologie de l'artère carotide et cérébrovasculaire
plaques athéroscléreuses chez les patients de type 2 symptomatique
DM by DSCTA est systématiquement signalé pour
première fois. Les conclusions du DSCT, qui dépendaient d'un
grand exemple d'étude avec une technologie de pointe,
reflète fidèlement les propriétés de la plaque et de la sténose
patients atteints de diabète de type 2 symptomatique et peuvent être utilisés
mettre en œuvre un autre plan de traitement.

Il y avait plusieurs limites dans cette étude. D'abord ceci
étude est une étude rétrospective à centre unique. Une étude
avec une plus grande population de patients de différents centres
garantie de vérifier ces données. Deuxièmement,
la visualisation des plaques non calculées par DSCT est limitée par
la taille de la plaque; plaques plus petites qui se trouvent principalement dans
les artères plus petites peuvent donc être difficiles à identifier
précis avec la génération actuelle de scanners CT.
Conclusion
DSCTA a détecté une incidence élevée de CeVD chez les patients
avec DM symptomatique de type 2. Un relativement haut
La proportion de plaques n'était pas calcifiée et calcifiée, principalement
conduit à des sténoses non obstructives. Les distributions de
Les plaques étaient différentes et étendues, avec la plupart des choses
le côté commun est le segment caverneux de l'ICA.

Contributions des auteurs
Tous les auteurs ont participé à la conception et à la coordination de l'étude,
a revu l'analyse et participé à la rédaction du manuscrit. Eux aussi
lu et approuvé le manuscrit final.

1. Unwin N, Gan D, Whiting D: Atlas du diabète de la FID: fournir des preuves, sensibiliser et promouvoir l'action. Diabetes Res Clin Pract 87 (1): 2-3.
2. Andersson DK, Svardsudd K: Un contrôle glycémique prolongé est lié à la mortalité dans le diabète de type II. Diabetes Care 1995, 18 (12): 1534 – 1543.
3. Folsom AR, Rasmussen ML, Chambless LE, Howard G, Cooper LS, Schmidt MI, Heiss G: Associations potentielles de l'insuline solide, de la distribution des graisses corporelles et du diabète avec un risque d'accident vasculaire cérébral ischémique. Les chercheurs de l'étude sur le risque d'athérosclérose dans les communautés (ARIC). Diabetes Care 1999, 22 (7): 1077 – 1083.
4. Hankey GJ, Jamrozik K, Broadhurst RJ, Forbes S, Burvill PW, Anderson CS, Stewart-Wynne EG: risque à long terme de premier accident vasculaire cérébral récurrent dans l'étude de Perth Community Stroke. Slag 1998, 29 (12): 2491 – 2500.
5. Kaarisalo MM, Raiha I, Sivenius J, Immonen-Raiha P, Lehtonen A, Sarti C, Mahonen M, Torppa J, Tuomilehto J, Salomaa V: Le diabète exacerbe l'issue d'un AVC ischémique aigu. Diabetes Res Clin Pract 2005, 69 (3): 293 – 298.
6. Willinsky RA, Taylor SM, TerBrugge K, Farb RI, Tomlinson G, Montanera W: complications neurologiques de l'angiographie cérébrale: analyse prospective de 2 899 procédures et revue de la littérature. Radiologi 2003, 227 (2): 522 – 528.
7. Wyman RM, Safian RD, Portway V, Skillman JJ, McKay RG, Baim DS: complications actuelles du cathétérisme cardiaque diagnostique et thérapeutique. J Am Coll Cardiol 1988, 12 (6): 1400-1406.
Effet bénéfique de l'endartériectomie carotidienne chez les patients symptomatiques présentant un degré élevé de sténose carotidienne. Collaborateurs de l'essai nord-américain d'endartériectomie symptomatique de la carotide. N Engl J Med 1991, 325 (7): 445-453.
9. Ballotta E, Da Giau G, Renon L: morphologie brute de plaque carotidienne et présentation clinique: une étude prospective de 457 échantillons d'artère carotide. J Surg Res 2000, 89 (1): 78-84.
10. Friedlander AH, Garrett NR, Norman DC: La présence d'arômes de l'artère carotide calcifiée dans les images panoramiques de patients atteints de diabète sucré de type 2. J Am Dent Assoc 2002, 133 (11): 1516 – 1523.
11. Dawkins AA, Evans AL, Wattam J, Romanowski CA, Connolly DJ, Hodgson TJ, Coley SC: Complications de l'angiographie cérébrale: une analyse prospective de 2 924 procédures ultérieures. Neurological 2007, 49 (9): 753 – 759.
12. Lell M, Fellner C, Baum U, Hothorn T, Steiner R, Lang W, Bautz W, Fellner FA: Évaluation de la sténose de l'artère carotide avec tomodensitométrie multisection et imagerie IRM: influence sur la modalité d'image et le post-traitement. AJNR Am J Neuroradiol 2007, 28 (1): 104-110.
13. Achenbach S, Ropers D, Kuettner A, Flohr T, Ohnesorge B, Bruder H, Theessen H, Karakaya M, Daniel WG, Bautz W, et al: Visualisation de l'artère coronaire améliorée par contraste par expérience initiale de la tomodensitométrie à double source. Eur J Radiol 2006, 57 (3): 331 – 335.
14. Johnson TR, Krauss B, Sedlmair M, Grasruck M, Bruder H, Morhard D, Fink C, Weckbach S, Lenhard M, Schmidt B, et al: Différenciation matérielle par CT bi-énergie: expérience initiale. Eur Radiol 2007, 17 (6): 1510 – 1517.
15. Zhang LJ, Wu SY, Niu JB, Zhang ZL, Wang HZ, Zhao YE, Chai X, Zhou CS, Lu GM: angiographie par tomodensitométrie bi-énergie dans l'évaluation des anévrismes intracrâniens: qualité d'image, dose de rayonnement et comparaison avec le numérique rotatif 3 D angiographie de soustraction. AJR Am J Roentgenol 194 (1): 23-30.
16. Uotani K, Watanabe Y, Higashi M, Nakazawa T, Kono AK, Hori Y, Fukuda T, Kanzaki S, Yamada N, Itoh T, et al: élimination de l'os de la tête par tomodensitométrie à double énergie et de la plaque dure pour quantifier le carotide calcifié sténose: bénéfice et comparaison avec l'angiographie par soustraction numérique. Eur Radiol 2009, 19 (8): 2060 – 2065.
17. Escobedo J, Schargrodsky H, Champagne B, Silva H, Boissonnet CP, Vinueza R, Torres M, Hernandez R, Wilson E: La survenue du syndrome métabolique en Amérique latine et son association avec l'athérosclérose subclinique de l'artère carotide: jonction CARMELA étude de section. Cardiovasc Diabetol 2009, 8:52.
18. Uusitupa MI, Niskanen LK, Siitonen O, Voutilainen E, Pyorala K: Mortalité cardiovasculaire à dix ans en relation avec les facteurs de risque et les anomalies de la composition des lipoprotéines chez les patients diabétiques et non diabétiques de type 2 (non insulino-dépendant). Diabetologia 1993, 36 (11): 1175 – 1184.
19. Troisième rapport du groupe d'experts du Programme national d'éducation sur le cholestérol (NCEP) pour la détection, l'évaluation et le traitement de l'hypercholestérolémie chez les adultes (groupe de traitement pour adultes III) rapport final. Circulation 2002, 106 (25): 3143 – 3421.
20. Pundziute G, Schuijf JD, Jukema JW, Boersma E, Scholte AJ, Kroft LJ, van der Wall EE, Bax JJ: Évaluation non invasive des propriétés de la plaque avec une tomodensitométrie multi-coupes coronarographie chez des patients diabétiques symptomatiques. Diabetes Care 2007, 30 (5): 1113 – 1119.
21. Giri S, Shaw LJ, Murthy DR, Travin MI, Miller DD, Hachamovitch R, BorgesNeto S, Berman DS, Waters DD, Heller GV: Impact du diabète sur la stratification du risque à l'aide de la tomographie par émission de photons de stress, l'imagerie de perfusion myocardique chez les patients présentant des symptômes tels que indique une maladie coronarienne. Circulation 2002, 105 (1): 32 – 40.
22. Ibebuogu UN, Nasir K, Gopal A, Ahmadi N, Mao SS, Young E, Honoris L, Nuguri VK, Lee RS, Usman N, et al: Comparaison de la charge de plaque athéroscléreuse et de la composition entre les patients diabétiques non invasifs et non invasifs Angiographie CT. Int J Cardiovasc Imaging 2009, 25 (7): 717 – 723.
23. Zeina AR, Odeh M, Rosenschein U, Zaid G, Barmeir E: Maladie coronarienne chez les patients diabétiques asymptomatiques et les patients non diabétiques subissant une angiographie coronarienne par tomodensitométrie. Coron Artery Dis 2008, 19 (1): 37-41.
24. Saely CH, Aczel S, Marte T, Langer P, Drexel H: Les complications cardiovasculaires du diabète sucré de type 2 dépendent de la maladie coronarienne plutôt que de la condition diabétique. Diabetologia 2004, 47 (1): 145 – 146.
25. Chu ZG, Yang ZG, Dong ZH, Zhu ZY, Peng LQ, Shao H, He C, Deng W, Tang SS, Chen J: Caractéristiques de la maladie coronarienne chez les patients diabétiques de type 2 symptomatiques: évaluation par angiographie CT. Cardiovasc Diabetol 2010, 9:74.
26. Chen XY, Lam WW, Ng HK, Fan YH, Wong KS: La fréquence et les déterminants de la calcification dans les artères intracrâniennes chez les patients chinois subissant des examens de tomodensitométrie. Cerebrovasc Dis 2006, 21 (1-2): 91-97.
27. Wojak JC, Dunlap DC, Hargrave KR, DeAlvare LA, Culbertson HS, Connors JJ: angioplastie intracrânienne et stenting: résultats à long terme d'un seul centre. AJNR Am J Neuroradiol 2006, 27 (9): 1882 – 1892.
28. Masuoka T, Hayashi N, Hori E, Kuwayama N, Ohtani O, Endo S: Distribution du stratifié élastique interne et du stratifié élastique externe dans l'artère carotide interne: association possible avec l'athérosclérose. Neurol Med Chir (Tokyo) 50 (3): 179 – 182.


CLIQUEZ ICI POUR EN FINIR AVEC LE DIABÈTE GRACE A UNE RECHERCHE RÉVOLUTIONNAIRE ET APPROUVÉE. !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *